LA FRATRIE AU REGARD DE LA PSYCHANALYSE

FREUD ET LE LIEN FRATERNEL

La fratrie au regard de la psychanalyseLa question du fraternel n’est pas étrangère à Freud : issu d’une fratrie de dix enfants, il sera l’ainé de six frères et sœurs après le remariage de son père et aura cinq enfants. De plus, il a choisi comme pivot central de la psychanalyse l’un des seuls fils uniques en apparence de la mythologie grecque, Œdipe.

Poursuivre la lecture

LA RELATION FRATERNELLE : APPROCHE SYSTÉMIQUE

Systémie de la relation fraternelle en psychologieAu niveau théorique, le modèle psychanalytique dispose de toute une gamme de concepts qui interprètent le lien fraternel. Les mythes comme celui d’Abel et Caïn ainsi que l’histoire tragique de la fratrie d’Antigone, mettent en lumière les thèmes de la jalousie, de la rivalité et de la passion caractérisant les relations fraternelles.

Poursuivre la lecture

LE MYTHE D’ANTIGONE ET LA PASSION FRATERNELLE

ANTIGONE ET LES RELATIONS FRATERNELLES

Passion fraternelle - Gabrielle Luciani - Psychologue sur NiceBien avant que Freud ne développe la notion de complexe d’Œdipe comme aboutissant à l’établissement du système symbolique destiné à transmettre la loi fondamentale dans les rapports sociaux, le mythe d’Œdipe nous a offert une vision à la fois spectaculaire et catastrophique de la relation père-fils et des liens fraternels.

Poursuivre la lecture

FRATRIE : SINGULARITÉ ET MULTIPLICITÉ DU LIEN

Les liens au sein de la fratrie en psychologieBien souvent, le lien fraternel constitue une ressource pour les frères et sœurs lorsque la fonction parentale se retrouve désorganisée ou bien vacante. La fratrie offre alors une stabilité et une permanence en assurant à ces enfants une fonction de soutien qui permet de préserver l’unité familiale d’un émiettement et d’une désorganisation psychique et réelle trop importante.

Poursuivre la lecture